A la une
Accès rapides

Temps fort

Du 21 mai. 2021 Au 29 jui. 2021 Théâtre de Châtillon

Temps fort « Les Obstiné.e.s »

ATTENTION : TOUTES LES REPRÉSENTATIONS EN SALLE SONT À 19H.  CET HORAIRE PEUT -ÊTRE AMENÉ À ÉVOLUER SELON LES CONDITIONS D’ACCUEIL DU PUBLIC ET DE COUVRE-FEUX ANNONCÉES PAR LE GOUVERNEMENTNOUS VOUS TIENDRONS INFORMÉS DES CHANGEMENTS ÉVENTUELS.

ETHER  

Cie Libertivore
Vendredi 21 mai à 19h

danse
, acrobatie • de 10 à 23€ • durée 1h • dès 8 ans (création)
Les créations de cirque chorégraphié de Fanny Soriano ont l’art de transporter le spectateur dans un monde où poésie, beauté et sensibilité se côtoient. Après 
Fractales, accueilli en 2019, elle explore dans Ether les relations de deux êtres contraints de partager le même territoire. 

Entre terre et cieux, au cœur d’un paysage lunaire, deux femmes se font face, sans aucune échappatoire possible. Tour à tour alliées, ennemies, sœurs ou étrangères, ces deux entités prennent part à un jeu aux multiples formes, où danse contact, mouvement aérien et techniques circassiennes s’emmêlent. Evoluant dans une scénographie en perpétuel mouvement, où la corde, métaphore de la relation, fait lien entre elles et l’univers, elles s’affrontent, se soutiennent, s’éloignent ou fusionnent. Elles nous font voyager, loin. On sort de là chamboulé et tellement régénéré.

SAMSARA  

Jann Gallois Cie Burn out
Mardi 25
 mai à 19h
danse
 • de 15 à 25€ • durée 1h
Avec 
Samsara, la chorégraphe Jann Gallois affirme une fois de plus sa liberté créatrice en (se) jouant des contraintes dans cette pièce chorégraphique d’une radicale originalité.
Sur scène, un étonnant système - philosophique, allégorique et terriblement concret - fait d’un entrelacs de cordes noires d’une centaine de kilos et long de trente mètres, enchaîne sept danseurs entre eux, entravant ainsi leurs 
mouvements tout en les obligeant à se déplacer « ensemble ».
Mêlant hip hop et danse contemporaine, le spectacle prend alors la forme d’un poème acrobatique et visuel en constante transformation pour explorer notre 
relation à nous-mêmes et aux autres. Ainsi, bouquet de corps, pêle-mêle de pieds et de têtes bêches, élévations trop brèves et retombées au sol se succèdent pour finir en une libération dans les airs en des formes géométriques, sorte de manda- las aériens, d’une infinie beauté.

LE SALE DISCOURS 

David Wahl
Vendredi 28
 mai à 19h
théâtre
 - récit • de 8 à 17€ • durée 1h10
Voici une drôle de causerie théâtrale qui nous fera côtoyer le cochon, les atomes, le caca, Marie Curie, la Voie lactée, les fantômes et bien d’autres choses encore...

Auteur et comédien, David Wahl livre des histoires tissées de réalités qui questionnent notre époque agitée. Sous sa plume, la philosophie, l’histoire, les sciences deviennent d’excellents matériaux pour s’emparer d’un sujet, le questionner, le tordre dans tous les sens, mener l’enquête, pour tenter d’en faire surgir une dimension inattendue.

Avec 
Le Sale Discours, il questionne les problématiques environnementales et écologiques dans un récit qui parle, avec humour et non sans un certain recul, de notre instinct de survie, de nos rêves d’éternité, de la peur de la mort.

Le 29 mai, à l'issue du spectacle "Sale Discours" de David Wahl, l'association Minuscules et Majuscules vous propose un atelier d'écriture sur inscription : i.lalmant@laposte.net ou 06 85 18 48 89. Forfait spectacle + atelier : 30€. Plus d'informations : http://www.minusculesetmajuscules.fr/

HISTOIRES DE FOUILLES 

David Wahl
Samedi 29
 mai à 18h hors-les-murs à la Folie Desmares (Châtillon)
théâtre
 • de 8 à 13€ • durée 45 min • dès 5 ans
Continuant de s’intéresser de près à la question des urgences environnementales, l’auteur-interprète David Wahl a imaginé un spectacle destiné au jeune public au- tour d’une zone de fouille. Et quoi de plus excitant pour lui qui aime raconter des histoires que de se tourner vers ceux chez qui tout se construit 
par là : les enfants. Devenu archéologue le temps de la représentation, il invite petits et grands à réfléchir aux enjeux écologiques de notre époque, à faire l’expérience de l’impact de l’homme sur son environnement et à aborder l’économie circulaire par le biais de transformations de la matière.
À l’aide d’objets déclencheurs de récit et d’une mystérieuse machine à recycler, parents et enfants, installés autour d’un bac à sable, en apprendront toujours plus sur le plastique. Déchet, ressource ou opportunité ? Un moment ludique de sensibilisation aux déchets et au recyclage.
 

ZAÏ ZAÏ ZAÏ ZAÏ 

Théâtre de l’Argument / D’après la bande dessinée de Fabcaro
Mardi 1
er juin à 19
P
ièce radiophonique • de 10 à 23€ • durée 1h
A la caisse d’un supermarché, impossible de mettre la main sur la carte du maga- sin. La sécurité arrive, on prend la fuite et, en quelques heures, on devient ennemi public numéro un…

A l’origine bande dessinée éponyme de 
Fabcaro, ce spectacle relève le défi de l’humour ravageur et absurde. Sous le burlesque, pointe une lecture politique et sociale : dans la BD comme dans le spectacle, il est question de tolérance et d’acceptation de l’autre, de dysfonctionnements sécuritaires. La critique du capitalisme se fait satirique.
L’adaptation scénique prend ici la forme d’une fiction radiophonique où tous les artifices de la captation (bruitage, accompagnement musical), réalisés à la vue du public complice, se mêlent à une véritable représentation théâtrale. Un dispositif avant tout sonore qui laisse travailler l’imagination des spectateurs en suggérant sans montrer.

PLACE 

Tamara Al Saadi / Cie La Base
Vendredi 4
 juin à 19
théâtre
 • de 10 à 23€ • durée 1h30
Comment trouver sa place lorsque l’on n’est ni vraiment d’ici, ni tout à fait de là-bas, scindée entre deux identités et écartelée entre deux langues ? De cette question autobiographique, Tamara Al Saadi tire une pièce sur la quête d’identité et la confrontation au racisme ordinaire.
Sans esbroufe, avec beaucoup de pudeur, le spectacle nous invite à suivre les turpitudes de Yasmine, jeune Irakienne ayant fui son pays en guerre pour trou- ver sa « place » dans la société française.
Sur scène huit 
comédien.nes nous livrent une histoire pleine d’alliés et d’obstacles, de peurs sourdes qui tuent la dignité et effacent les rêves : celle du basculement dans la perdition d’un dédoublement, d’un paraître, d’un besoin obsessionnel d’être acceptée coûte que coûte, quitte à devoir se démultiplier pour parvenir à survivre.

Spectacle lauréat du prix Impatience et du prix des lycéens Impatience 2018

LE GRAND DÉBAT 

Emilie Rousset et Louise Hémon / Cie John Corporation
Mardi 8 juin à 19h 
théâtre • de 10 à 23€ • durée 1h30
La metteure en scène 
Emilie Rousset et la réalisatrice Louise Hémon jouent avec les codes du théâtre et du cinéma documentaire pour mieux ausculter les rites de notre société. Avec Le Grand Débat, on assiste à un moment d’anthologie de la vie politique française avec la reconstitution du traditionnel face à face du second tour de l’élection présidentielle, grand-messe démocratique de la télévision.
La scène du théâtre est alors transformée en plateau télé dont les images, montées en direct, sont projetées sur un écran au-dessus des acteurs. Coups bas et coups d’éclat, traits d’esprit, langage des corps… Le théâtre n’est jamais très loin !

Réinterprétant des extraits d’archives des débats de 1974 à 2017, Emmanuelle 
Lafon et Laurent Poitrenaux — deux as de la joute verbale — nous font revivre un condensé explosif de 43 ans d’histoire médiatique.

LES FEMMES DE BARBE BLEUE 

Liza Guez / Juste avant la Cie
Vendredi 11
 juin à 19h 
théâtre
 • de 10 à 23€ • durée 1h30
Qu’y 
a-t-il derrière ces portes que nous n’osons pas ouvrir ? Quels étranges désirs, dénis, conditionnements nous poussent dans les bras d’un prédateur ?
Sur scène, pleines de désir et de vie, les fantômes des femmes de Barbe Bleue nous racontent comment elles ont été séduites, comment elles ont été piégées, comment elles n’ont pas su s’enfuir… Avec humour et détermination, elles s’entraident et se soutiennent pour trouver des espaces de résistances, vaincre la peur de leur Barbe Bleue, ce mal qui se cache en chaque femme et la dévore à coups d’impératifs.

Explorant les mystères et les parts obscures à l’œuvre dans le conte de Perrault, Lisa 
Guez et son équipe signent un spectacle brûlant, mettant en lumière l’éblouissement de nos désirs et les rapports de domination qui nous habitent. Un moment de théâtre férocement drôle, cruellement lucide, intelligible !

Spectacle Lauréat du prix Impatience 2019 et du prix des lycéens Impatience 2019

DERVICHE 

Bab Assalam et Sylvain Julien
Jeudi 17 juin à 19h 

concert
 circassien • de 10 à 23€ • durée 1h10
Spectacle accueilli avec le soutien du Service culturel de la Ville de Châtillon

En 2010, Bab Assalam donnait son dernier concert en Syrie aux côtés d’une dizaine de derviches tourneurs. C’était une fête. Puis vint la guerre, les massacres et l’exil. Aujourd’hui réuni en France, le groupe réinvente le mythe en conjuguant la quête spirituelle et l’univers hypnotique de la danse soufie à une forme de poésie circassienne. Ainsi, les musiciens de Bab Assalam ont confié à l’artiste de cirque Sylvain Julien le soin de faire tourner le monde, lui qui jongle avec les cerceaux.
Entre tradition et modernité, ils créent ensemble un nouveau langage, celui du partage et du mélange.
Dans une suite musicale transcendée par l’art du circassien, ils font cohabiter les voix des deux musiciens syriens, entourés des 
ouds et des percussions, avec les sonorités contemporaines de la clarinette basse et de l’électro.

ACQUA ALTA 

Adrien M et Claire B
Mardi 29
 juin à 19h 
danse
, arts numériques, installation • de 8 à 17€ • durée 50 min • dès 8 ans
C’est l’histoire d’un quotidien absurde et cousu de discorde d’une femme, d’un homme, d’une maison. Mais un jour de pluie, la montée des eaux engloutit la maison dans une mer d’encre, et la femme disparaît. D’elle il ne reste que les cheveux. Vivants. C’est l’histoire d’une catastrophe, particulière et universelle. C’est l’histoire de la peur de l’étrange, de l’altérité, et de son apprivoisement. Créateurs d’expériences vivantes et technologiques innovantes, Adrien M et Claire B ont 
imaginé un parcours fascinant à travers trois expériences à vivre dans un voyage immersif dans l’imaginaire de l’eau : un ballet visuel éblouis- sant entre deux interprètes et des images numériques animées en direct ; une expérience intéractive où la magie du récit se déploie dans un livre pop-up ; une expérience immersive à vivre en réalité virtuelle.