A la une
Accès rapides

Sécurité

Les Châtillonnaises et Châtillonnais ont le droit à la sécurité !

Face aux insuffisances de l’État au métro Châtillon-Montrouge, nous demandons plus de moyens pour notre Ville : les Châtillonnaises et Châtillonnais ont le droit à la sécurité !

Depuis un an, la Ville de Châtillon se mobilise pour faire face à la dégradation de la situation dans le quartier Maison Blanche en raison du développement des trafics au métro Châtillon-Montrouge. Ces trafics divers mais essentiellement liés à la vente de cigarettes se sont progressivement installés depuis 2018 sans que rien ne soit fait pour les stopper.

La Ville de Châtillon agit désormais avec détermination :

  • augmentation du nombre de policiers municipaux ;
  • accroissement de la présence de la Police Municipale sur place et du nombre d’opérations « coup de poing »;
  • réparation du système de caméras de surveillance et préparation d’un investissement pour renforcer le réseau ;
  • acquisition d’un local en annexe de la Police Municipale en face de la station de métro.

 

Cela coûte énormément d’argent à la Ville alors que la sécurité est une compétence de l’État.

Afin d’alerter et de mobiliser l’État, Madame la Maire de Châtillon, Nadège Azzaz, et son adjoint à la sécurité, ont multiplié les démarches et ont rencontré le Cabinet du Ministre de l’Intérieur et le Préfet de Police de Paris. Des réunions de coordination à l’initiative de la Ville ont été organisées avec la Préfecture, la Sous-Préfecture, les forces de police, la RATP, et les polices municipales voisines.

Malgré le volontarisme et l’engagement de notre Police Nationale, les moyens mobilisés par l’État sont insuffisants pour la circonscription Châtillon-Montrouge.

  • C’est l’État qui doit assurer l’ordre public.
  • C’est l’État qui peut arrêter les fauteurs de troubles.
  • C’est l’État qui peut enquêter sur les réseaux et mettre à bas les trafics et la traite d’êtres humains.

 

La Ville de Châtillon ne pourra pas seule mettre fin à cette situation et chacun doit prendre sa part dans cette lutte.

Nous demandons donc au gouvernement de prendre ses responsabilités et de mobiliser les moyens nécessaires pour agir aux côtés de notre commune.

Données personnelles

Les informations recueillies sont enregistrées sur un support informatisé par la commune de Châtillon (92320) afin de réaliser une pétition sur les besoins des châtillonnais(e)s en matière de sécurité publique pour le quartier du métro Châtillon-Montrouge.
La base légale du traitement de vos données personnelles est le consentement de la personne concernée. 
Elles ont exclusivement pour destinataires la Direction de la Communication de la commune de Châtillon (92320) ainsi que le cabinet du Ministre de l’Intérieur. Elles ne seront communiquées, cédées ou échangées avec aucun destinataire(s) complémentaire(s).
Les données personnelles faisant l’objet d’une collecte et d’un traitement par la commune de Châtillon (92320) sont : le nom, le prénom et l’adresse mail du signataire.
A titre indicatif, le service de la communication a réalisé cette pétition via l’application Google Forms qui se réserve le droit de traiter vos données personnelles (ex : adresse IP)  afin de permettre l’utilisation des services Google. Pour plus d’informations, veuillez consulter leur Politique de confidentialité.
Les données collectées sont conservées pendant toute la durée utile et nécessaire à la réalisation de la finalité du traitement.
Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès aux données vous concernant, un droit de rectification, vous pouvez demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données. Vous pouvez également vous opposer à leur traitement ou exercer votre droit à la portabilité.
Ces droits s’exercent sur simple demande adressée par courrier à Madame la Maire de Châtillon (92320) ou par courrier électronique au délégué à la protection des données personnelles à l’adresse suivante :
dpo@chatillon92.fr.
Si vous estimez, après nous avoir contactés, que vos droits « Informatique et libertés » ne sont pas respectés, vous pouvez adresser une réclamation à la CNIL.
Pour plus d’informations, consultez le site cnil.fr ou celui de la ville de Châtillon.