A la une
Accès rapides

Ma ville

Le Vélib’ est enfin là !

Après une longue attente, le Vélib’ est enfin arrivé à Châtillon ! Fonctionnelles dès le mois d’octobre, les six stations installées dans différents endroits de la ville vous permettront de vous déplacer facilement dans vos rues et celles des communes voisines.

Imaginez-vous : un lundi matin sur Châtillon, vous souhaitez vous détendre un peu, faire de l’exercice et prendre l’air, avant de commencer votre journée de travail. Devant vous, une station Vélib’ : vous passez votre carte d’abonnement, puis enfourchez votre bicyclette, passez sur les voies cyclables et vous rendez à Paris, Clamart ou à Châtillon pour commencer votre journée de bonne humeur, loin des problèmes et de la foule du quotidienne du métro ou du tramway. Imaginez encore :  ce week-end, vous voulez renouer avec votre patrimoine local et découvrir la nature environnante en famille.

Vous louez des Vélib’ et pouvez vous promener en toute sécurité sur la Coulée Verte jusqu’à Châtenay-Malabry. Une averse passe ? Pas de problème, vous reposez vos Vélib’ à Sceaux et rentrez chez vous au sec, en bus ou en RER, sans vous encombrer de votre bicyclette. Enfin imaginez-vous, une ville plus agréable, plus respirable, où le vélo, plus qu’un loisir, est une évidence. Vous pouvez désormais cesser d’en rêver puisque l’adhésion de la Ville de Châtillon au Vélib’ est enfin une réalité !

Après des travaux débutés cet été, dès le début du mois d’octobre, vous pourrez profiter à loisir des six stations installées dans les différentes rues de la ville : à son entrée nord avec une station à l’arrêt de métro Châtillon Montrouge, à son entrée sud sur l’avenue de la Division Leclerc, une troisième à proximité du stade sportif, une autre au centre-ville, proche des différents commerces, et les deux dernières dans des quartiers plus résidentiels que sont l’Aérospatiale et le Cadran Solaire.

Priorité de la municipalité, l’adhésion au Vélib’ a été validée en conseil municipal dès le début de la mandature. Cette adhésion fut immédiatement validée par le syndicat Vélib’ et largement plébiscitée par les communes voisines, toutes déjà membres, qui y voyaient un moyen de résorber la discontinuité de service. Un rêve devenu enfin réalité pour de nombreux habitants qui attendaient ce dispositif depuis de nombreuses années. Un engagement tenu par la municipalité.